| 

BUSINESS

Droits d'auteur: Un groupe de musiciens camerounais somme Ama Tutu Muna de rétablir Eyango comme PCA

Certains artistes musiciens du Cameroun sont déterminés à poursuivre l’expression de leur raz le bol, en vue de valider l’élection de Ndedi Eyango comme PCA de la société civile camerounaise de l’art musical (Socam) le 02 novembre 2013. Pour traduire dans les faits leur mécontentement, ils ont décidé de profiter de toute opportunité  qui s’offre à eux. C’est pour cette raison qu’ils ont fait circuler hier à Yaoundé  des tracts lors de la réunion qui rentre dans le registre de la série des consultations du ministre des Arts et la culture (Minac) entamées le 31 janvier 2013. Avant le démarrage de ces consultations, on pouvait lire sur des tracts distribués par un groupe d’artistes aux participants et journalistes, groupe qui avait comme chef de file Santana International Show « Excellence Mme le ministre, pourquoi chercher de midi à quatorze heures ? La solution est facile. L’Assemblée générale de la Socam est souveraine. En date du 02 novembre 2013, l’Assemblée générale de la Socam a siégé au Palais des Congrès de Yaoundé. Les artistes ont voté Ndedi Eyango, PCA. La meilleure façon d

alt

e sauver ces artistes dans cette crise est de les laisser travailler ». Malgré le fait de décrier la modicité de leurs moyens financiers et d’action, ces spécialistes des œuvres de l’esprit entendent aller plus loin à travers aussi  des interventions dans des médias.

En outre, en dehors de ces chansonniers qui exigent la validation de l’élection de Ndedi Eyango, d’autres par contre ont décrié le phénomène de marginalisation instauré au ministère des Arts et la culture. C’est le cas avec Ngoyé Jeca « Les nouveaux droits naissent au Cameroun. Je ne sais pas ce que ça veut dire. Je n’ai pas été invité, mais je reste convaincu que ces concertations sélectives ne nous ne permettront pas de sortir de l’auberge. Le droit d’auteur est universel. Or, on veut le refaire au Cameroun. Nous pensons que les colons n’ont pas prévu que ce métier qui apporte le joie soit pris en considération », conclue-t-il. Cependant pour sa part, le producteur des artistes Moussa Haissam se veut confiant sur l’issue des concertations engagées par la Minac. « Les artistes ont décidé de défendre la culture. J’ai soutenu Eyango pour son élection, sauf que la loi ne reconnait pas la double nationalité. Il ne doit pas combattre le gouvernement. Les vrais ayant droits n’ont pas pu au départ s’intéresser à la chose. Ils sont désormais déterminés à se mettre ensemble sous l’impulsion de la Minac », martèle-t-il souriant. Réagissant à cette réaction de Moussa Haissam, l'artiste musicien Ngoyé Jeca a pensé que ce la Minanc a fait en décembre 2013 en invalidant l'élection de Ndedi Eyango était une sorte d'abus de pouvoir."Je n'ai trouvé nullepart où on a évoqué la double nationalité lors de l'assemblée générale élective de la Socam le 02 novembre 2013. Si le Prince des montagnes est au Cameroun depuis, cela signifie qu'il a participé à l'élection présidentielle du 11 octobre 2011 comme électuer camerounais", dit-il furieux.

Malgré ces revendications des artistes, Ama Tutu Muna s'est entretenu avec ceux qu'elle avait invité à huis clos. La concertation y relative, selon le communiqué de presse distribué exclusivement aux journalistes invités, il faisait état de la normalisation de la situation de la gestion du droit d'auteur et droits voisins dans le domaine de l'art musical engagé depuis le 31 décembre 2013, le but ici étant de définir de manière concertée, un processus de redressement et de normalisation de nature à favoriser un retour à la sérénité et la légalité républicaine de l'organisme en charge de la gestion collective dans le secteur de l'art musical. Une vision jétée en bloc par les artistes musiciens mécontents, écartés des réunions de concertation y relatives.

Gérard Abada                                                                                     

 

 

                                                                                                                 


49%
51%
 

 

ad-test2

ad-test3