| 

Le Daily Scoop - Business



PDF Imprimer Envoyer
ECOBANK

 

Ade Ayeyemi, nouveau patron

alt

La longue période intérimaire dans le top management d’Ecobank tire à sa fin. D’après des sources concordantes, la désignation prochaine du Nigérian Ade Ayeyemi à la direction générale d’Ecobank, ne fait l’ombre d’aucun doute. Ce choix encore non officialisé intervient au terme d’un processus de sélection conduit par le cabinet britannique, Spencer Stuart. C’est donc un homme d’expérience, et un pur produit des milieux de la finance qui va prendre les commandes du groupe bancaire panafricain, en pleine expansion, et présent dans 34 pays. Nommé en septembre 2013 à la tête de la direction générale de la division subsaharienne de Citibank, basée à Johannesburg, le dé- part d’Ade Ayeyemi, mettra un terme à une aventure qui aura duré 25 années avec Citibank, une boîte où il a occupé différents postes de responsabilité. 

 


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer
AGRICULTURE

 

Le Cameroun, gros importateur des produits agricoles

 

alt

Produire en quantité suffisante demeure un objectif lointain pour le Cameroun. La production agricole nationale des produits comme les céréales, les tubercules, l’huile de palme, etc. ne répond toujours pas à la demande nationale. Et pour combler le déficit, le Cameroun est obligé de se tourner vers l’extérieur. Autrement dit, importer les denrées alimentaires produites ailleurs pour satisfaire la demande locale. Selon l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), les produits agricoles importés par le Cameroun en 2013, sont chiffrés à plus de 1 458 milliards de FCFA, tandis que les exportations agricoles sont estimées à 1 378 milliards de FCFA.

 


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer
CEP

 

Les écoliers à la conquête de leurs premiers diplômes

alt

Après le concours d’entrée en sixième dont les résultats sont connus depuis trois semaines, les petits finissants du cycle primaire vont à la conquête de leur premier parchemin. Parmi les candidats, il y a de milliers de futurs collégiens et lycéens. Toutefois, c’est toujours une autre épreuve d’affronter un examen officiel. Un élément de poids rassure dans le cas d’espèce. Avec une moyenne de 10/20, le diplôme est empoché.

 


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer

BTS

 

BTS : les épreuves pratiques lancées ce mardi

alt

Les candidats au Brevet de technicien supérieur (BTS) seront face aux épreuves mardi. Dans les centres d’examen, c’est le branle-bas. Bandjoun, Douala, Garoua, Ngaoundéré, Ebolowa, Kumba, Abong-Mbang et Yaoundé sont les centres retenus sur l’ensemble du territoire. A côté des listes définitives affichées plusieurs jours avant l’examen, il y a la liste des rejets. On a appris que les dossiers de ces candidats étaient incomplets. Certains avaient des diplômes non-conformes.

 


97%
3%
 
PDF Imprimer Envoyer

BEPC

 

225 000 candidats au départ de la session de 2015

alt

C’est terminé la période des stages bloqués et autres groupes d’étude dans les établissements scolaires. Le Jour-J du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) est enfin arrivé et l’heure est aux derniers préparatifs. « Nos élèves sont prêts pour affronter les différentes épreuves. Ils vont composer au lycée d’Efoulan. Nous leur avons remis leurs cartes scolaires et leurs récépissés d’examen. Il y a un seul qui a perdu sa carte lors des épreuves sportives mais nous allons lui refaire une autre », explique l’Abbé Isidore Ongolo, recteur du petit Séminaire Sainte Thérèse de Mvolyé. Ici, les petits séminaristes s’attèlent à ranger leur boîte académique et calculatrice sans oublier leurs stylos à bille. 

 


2%
98%
 
PDF Imprimer Envoyer
ELECTRICITE

 

Comment Eneo explique les délestages

alt

Le service électrique d’Energy of Cameroon (Eneo), le concessionnaire du service d’électricité, est fortement perturbé ces derniers temps. Ces délestages sont liés principalement à la baisse du débit du fleuve Sanaga, sur lequel sont construits les principaux barrages hydroélectriques d’Edéa et Songloulou, a expliqué Joël Nana Kontchou, le directeur général de cette entreprise, au cours d’une rencontre avec la presse, le jeudi 04 juin dernier à Douala. A l’en croire, la production hydraulique connaît une décroissance du fait de la diminution des débits en amont des barrages d’Edéa et de Songloulou.

 


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer
INVESTISSEMENT

 

Ces multinationales africaines à la conquête du Cameroun

alt

Cela n’échappe à personne que depuis quelques années, l’Afrique produit de plus en plus, de grands groupes qui n’hésitent plus à aller à la conquête des pays du continent. De l’Afrique du Sud à la Ré- publique Démocratique du Congo, en passant par le Cameroun, le Nigéria, le Kenya, le Maroc, la Tunisie et l’Egypte, il est désormais plus qu’évident que les hommes d’affaires africains ont enfin compris l’urgence et la nécessité de renforcer les affaires entre les pays du continent, et de contribuer par conséquent, à une forte intégration des différentes régions africaines. Situé en Afrique centrale, dans une sous-région où il est leader avec environ 20 millions d’habitants, et 40% du Produit intérieur brut (PIB), le Cameroun accueille sur son sol (et depuis 2000), les investissements de ces multinationales africaines à la conquête de l’Afrique.

 


98%
2%
 
PDF Imprimer Envoyer

INTERVIEW

 

Vincent Kouete : « Le Cameroun est une escale incontournable au regard de sa position géostratégique »

alt

Qu’est-ce qui, de prime abord, peut expliquer le grand intérêt qu’ont ces grands groupes africains pour la destination Cameroun ?

L’émergence de grands groupes africains s’inscrit dans un contexte général d’émergence du continent longtemps resté à la traîne du mouvement de globalisation qui gouverne l’économie mondiale. La constitution de grands ensembles qui transcendent les frontières des Etats s’impose aux entreprises qui veulent s’ancrer dans la durée. De manière schématique, on peut dire que seules deux alternatives s’offrent aux entreprises : développer une stratégie réussie d’expansion ou se faire absorber. Les groupes qui réussissent à se positionner sur la première option n’ont d’autres choix que de continuer à grandir en allant à la conquête des marchés et des régions où ils ne sont pas encore présents.

 


96%
4%
 
PDF Imprimer Envoyer

GREVE DANS LES HOPITAUX

 

Qui tire les ficèles de la manipulation ?

alt

Hier, sur les ondes du Poste national de la Crtv, il est annoncé que la grève a pris fin et que le mot d’ordre de grève initié par le personnel médico-sanitaire est levé. Le journaliste présentateur du journal, Jean Claude Ndi a proclamé, «bonne nouvelle, la grève dans les hôpitaux publics est terminée». C’est un grand soulagement pour plus d’un auditeur. « Franchement, il était temps que cette affaire arrive à son terme. Qu’allions nous devenir si les hôpitaux publics ne peuvent plus nous offrir les soins de santé ? Et en plus, on a finalement compris quelles étaient les difficultés qu’éprouvent ces gens sans qui rien n’est possible dans les hôpitaux», souligne Eric Mbong, commerçant et diabétique.

 


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer
PERFORMANCES

 

La Douane collecte 282 milliards au 31 mai

alt

Bien que la Douane camerounaise ait réussi à collecter 228,8 milliards F Cfa de recettes au cours des quatre premiers mois de l’année 2015 (soit un excédent de 6,8 milliards par rapport à la même période en 2014), et à porter à 282 milliards F Cfa ces recettes au mois de mai, il n’est pas encore certain qu’elle atteindra son objectif annuel de réaliser 693 milliards F Cfa de recettes douanières. Le climat d’insécurité dans les régions de l’Extrême-nord et de l’Est (avec son corollaire de fermetures de la plupart des corridors douaniers), la persistance de la contrebande tant au niveau des frontières terrestres que dans la mer, entre autres, sont autant de facteurs qui, s’ils ne sont pas jugulés (à défaut d’y mettre totalement fin), risquent de compromettre l’objectif susmentionné.

 


97%
3%
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 4 sur 17