| 

Le Daily Scoop - Business



PDF Imprimer Envoyer
CONCOURS D'ENTREE EN 6E

 

Près de 2200 candidats à l’épreuve

alt

Le petit Jonathan B. n’a pas fermé l’œil de la nuit, lui qui s’est levé de bonne heure pour se rassurer n’avoir rien oublié. Ceci sous l’œil vigilant de sa mère très anxieuse. « Je suis inquiète parce que je souhaite qu’il ait son examen. Je lui ai donné des conseils pour qu’il n’ait pas peur. Je l’ai aidé à préparer sa trousse de stylos à bille et sa boîte académique y compris sa carte d’identité scolaire et son reçu d’examen », relate sa mère. Comme ce jeune garçon de 10 ans, 219.000 candidats au Concours d’entrée en 6e et en Première année de l’enseignement technique ont pris d’assaut mercredi dernier les différents centres d’examens de Yaoundé et de tout le pays.

 


98%
2%
 
PDF Imprimer Envoyer
MODESTE MOPA FATOUING

 

« Nous avons collecté 570 milliards de FCFA »

alt

En quoi est-ce que votre intervention de mercredi dernier au Gicam est-elle importante pour l’économie nationale ?

L’intervention de ce soir (mercredi, 13 mai 2015, NDLR) est importante pour notre économie parce qu’il s’agissait de présenter aux opérateurs économiques, qui sont les créateurs de richesses au Cameroun, notre stratégie en tant qu’administration fiscale. Il était question de leur expliquer le cap qui est le nôtre, pour éviter un certain nombre d’incompréhensions. J’ai particulièrement insisté sur le fait qu’au niveau de l’administration fiscale aujourd’hui, notre stratégie est simple. Il s’agit d’améliorer la capacité de mobilisation des ressources de l’Etat. Mais également, de continuer à accompagner les entreprises dans la création de la richesse. Et, nous avons beaucoup insisté pour que nous fassions la différence entre les contribuables citoyens (ceux-là qui se conforment à leurs obligations déclaratives et de paiement) et les contribuables qui se mettent en marge de la législation fiscale et de la réglementation fiscale.

 


5%
95%
 
PDF Imprimer Envoyer
COOPERATION

 

09 entreprises turques à l’assaut de la zone Cemac

alt

Le Cameroun est la plaque tournante de la sous-région Cemac, a tenu à préciser Omer Faruk Dogan, l’ambassadeur de Turquie au Cameroun. C’est bien fort de cela que 09 grandes entreprises turques spécialisées dans le domaine de la construction et de la production du matériel de construction, ont tenu à faire une visite de 4 jours à Yaoundé. A travers celle-ci, ces entreprises disent vouloir étendre leur influence en Afrique subsaharienne. Cette offensive va débuter par le Cameroun, à travers lequel, celles-ci comptent pénétrer le marché de la Cemac et du Nigéria, soit un marché global d’environ 300 millions d’habitants. Celles-ci sont par ailleurs, déjà actives en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

 


2%
98%
 
PDF Imprimer Envoyer
MEURTRE

 

Un garagiste assassiné à Bertoua

alt

Des hommes sans foi ni loi ont encore fait parler d’eux dans la ville de Bertoua, dans la nuit du 10 au 11 mai. Armés de couteaux et de poignards, ces hommes sans scrupule ont lâchement hotté la vie à Marcel Boukesse, 63 ans, propriétaire d’un garage dans la ville. C’est dans sa résidence de Mokolo 1, au cœur de la ville, que ces criminels ont perpétré leur ignoble forfait, à l’aide de poignards, de couteaux et autres objets tranchants, que la police a pu récupérer après l’acte.

 


97%
3%
 
PDF Imprimer Envoyer
TITRES PUBLICS

 

Le Cameroun à la recherche de 5 milliards de FCFA

alt

Avec l’échec de la dernière émission qui n’a pas produit des effets escomptés, à savoir la collecte de 10 milliards de FCFA, l’Etat camerounais repart dès ce jour sur le marché des titres. Il est question pour les autorités de collecter 5 milliards de FCFA, conformément au calendrier fixé, à cet effet. Telle est la substance du communiqué rendu public le 07 mai dernier par Pierre Titti, ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé du budget. Cette émission va se faire par voie d’adjudication des Bons de trésor assimilables (BTA), d’une durée de maturité de 13 semaines. La date limite des souscriptions est fixée à ce jour, 13 mai 2015, date de l’émission, tandis que l’annonce des résultats est prévue pour le jour suivant. En outre, la valeur nominale unitaire d’un bon est fixée à un million de FCFA. Les intérêts seront déterminés sur la base de la valeur des bons.

 


2%
98%
 
PDF Imprimer Envoyer
ELECTIONS A LA BAD

 

De nouveaux espoirs pour Bedoumra Kordjé

alt

Le moins qu’on puisse dire est que le dernier sommet des chefs d’Etats et de gouvernements de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), a le mérite d’avoir occasionné une redistribution des cartes, pour la course à la conquête de la présidence de la Banque africaine de développement (BAD). Le candidat Kordjé Bedoumra, ministre tchadien des finances et du budget, semblait en perte de vitesse, surtout après la publication d’une information qui a largement été relayée dans les médias, faisant état de ce que le Cameroun avait décidé de porter sa préférence sur Birama Boubacar Sidibé, le candidat malien. Mais le tchadien qui bénéficie depuis le 06 mai dernier, du soutien de toute la Cemac voit ses chances s’accroître.

 


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer
EXAMENS OFFICIELS

 

Près de 350 000 candidats pour la session 2015 

alt

A l’entrée du siège de l’Office du baccalauréat du Cameroun (OBC) mardi en début d’après-midi, difficile de se frayer un chemin en raison de la présence d’un gros camion en plein déchargement. La réception du matériel d’examen de la session 2015 se déroule sous l’œil vigilant de Zacharie Mbatsogo, directeur de l’OBC. Quelques minutes avant le point de presse, le patron des lieux se rassure sur les quantités du matériel de composition, les supports de résultats et sur l’endroit où ceux-ci doivent être rangés. Une activité qui illustre que les examens officiels placés sous la supervision de cette institution ont bel et bien démarré le 5 mai dernier. Après vérifications, le directeur de l’OBC a donc lancé officiellement la session 2015 des examens officiels au cours d’un point de presse.

 


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer
TITRES PUBLICS

 

Le Cameroun à la recherche de 5 milliards de FCFA

alt

Avec l’échec de la dernière émission qui n’a pas produit des effets escomptés, à savoir la collecte de 10 milliards de FCFA, l’Etat camerounais repart dès ce jour sur le marché des titres. Il est question pour les autorités de collecter 5 milliards de FCFA, conformément au calendrier fixé, à cet effet. Telle est la substance du communiqué rendu public le 07 mai dernier par Pierre Titti, ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé du budget. Cette émission va se faire par voie d’adjudication des Bons de trésor assimilables (BTA), d’une durée de maturité de 13 semaines. La date limite des souscriptions est fixée à ce jour, 13 mai 2015, date de l’émission, tandis que l’annonce des résultats est prévue pour le jour suivant. En outre, la valeur nominale unitaire d’un bon est fixée à un million de FCFA. Les intérêts seront déterminés sur la base de la valeur des bons.

 


97%
3%
 
PDF Imprimer Envoyer
ENERGIE ELECTRIQUE

 

Les poteaux bois, 50% responsables des perturbations du réseau électrique

alt

La problématique des poteaux électrique en bois n’est plus un secret au Cameroun. Les populations n’ont de cesse de dénoncer ces poteaux qui jonchent au quotidien les rues, entrainant de nombreuses coupures d’électricité. Lors de la cérémonie d’inauguration de la centrale à gaz d’électricité de Logbaba/Bassa, le 28 avril 2015, Joël Nana Kontchou, DG d’Eneo a reconnu cet état de chose. « Il apparait aujourd’hui que, le problème des poteaux en bois défectueux et de la surcharge de nos équipements de distribution, représentent la source principale des perturbations et coupures enregistrées. Près de 50% à ce jour », avait-il déclaré. Ces poteaux en bois sont faits à base de l’arbre appelé l’Eucalyptus.

 


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer
ENTREPRENEURIAT

 

Pourquoi les investisseurs préfèrent le commerce à l’industrie

alt

La Kadji Square, qui abrite en son sein un supermarché U au quartier Bali de Douala, a ouvert ses portes aux consommateurs de la capitale économique, Douala, au début du mois de mai 2015. Preuve, pour certains observateurs, que le Cameroun renoue progressivement avec la croissance. En 2014 (un taux de 5,5% selon le FMI). En dehors ce vaste centre commercial dont le nom renvoie immédiatement à l’un des grands hommes d’affaires du Cameroun (Joseph Kadji Defosso, NDLR), il y a également le groupe Kado qui vient d’ouvrir, au lieu dit « Mobil Bonakouamouang » du quartier Akwa, son 2e supermarché. L’objectif de ces espaces commerciaux étant de vendre des produits de grande consommation, et autres équipements électroménagers.

 


98%
2%
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 7 sur 17