| 

Le Daily Scoop - Business



PDF Imprimer Envoyer
CONCOURS DES GARDIENS DE LA PAIX

 

29300 candidats pour 3000 places

alt

La journée de samedi dernier a démarré au pas de course, à Yaoundé, pour les candidats des centres d’examen des lycées Général Leclerc, Etoug-Ebé et Biyem-Assi n’ayant pas repéré leurs salles d’examen, numéros de table, noms ou encore centres d’examen avant la composition. « Vous ne mettez pas du sérieux dans ce que vous faites. Cette liste est affichée depuis vendredi à 10h et ce n’est que ce matin, (Ndlr : samedi 18 avril) jour d’examen que vous la consultez », lance un policier à un candidat désemparé. Pourtant Zerbinette Ngassa, 24 ans, titulaire d’un GCE advanced level, candidate pour le service général, est arrivée dans sa salle très tôt. « Je suis venue accompagner ma fille qui ne connaît pas très bien la ville. Nous venons de Bamenda. Elle est dans sa salle depuis 7h30 parce c’est depuis lundi (Ndlr : 13 avril) qu’elle a reçu le message de la police via son téléphone portable contenant son numéro de table, son centre et sa salle d’examen. L’organisation des concours de la police a été parfaite », confie Ngassa Ngassa, parent de la candidate.

 


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer
PALUDISME

 

Baisser de 90 % le nombre de décès dus à la maladie

alt

Le Cameroun sera aux côtés des autres pays qui entretiennent une coopération fructueuse avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce sera en mai prochain, dans le cadre d’une assemblée générale qui sera consacrée aux questions de lutte contre le paludisme, maladie parasitaire qui se transmet par l’anophèle femelle, et qui tue environ 100 000 personnes par an au Cameroun. Ces chiffres ont été évoqués par le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda en octobre 2013, suite à la résurgence de cette pathologie. Au cours de cette rencontre, il sera question d’élaborer une nouvelle stratégie pour l’après 2015. Elle vise à faire baisser à 90 % le nombre de cas et de décès causés par le paludisme, d’ici à l’horizon 2030, par rapport aux niveaux actuels. En 2015 apprend-on de l’OMS, quatre pays ont été certifiés exempts de paludisme, au cours de la dernière décennie, et la stratégie, diton là-bas, pour l’après 2015 fixe le but d’éliminer la maladie dans 35 autres pays, d’ici 2030.

 


98%
2%
 
PDF Imprimer Envoyer
TRANSPORT

 

Camair-Co : De nouveaux avions annoncés

alt

Quatre ans après la création de la Cameroon airlines Corporation (Camair-co), la compagnie aérienne nationale, ne se porte pas toujours bien. Le directeur géné- ral (DG), Jean Paul Nana Sandjo, l’a reconnu dans une interview accordée au quotidien national bililngue, Cameroon tribune. « Camair-Co n’est pas du tout en bonne santé. Il faut le reconnaître, et c’est la vérité. Les financements (30 milliards de FCFA) qui vont arriver nous permettront, dans la phase I de développement de l’entreprise, d’atteindre l’équilibre », a déclaré le DG. Malgré le fait que l’Autorité aéronautique place cette entreprise nationale au 3e rang des acteurs qui ont les mieux performé en 2014 dans le secteur aérien au Cameroun, l’ancien Maire de la Commune urbaine de Bazou, dans le département du Ndé, région de l’Ouest, réitère que les performances de la compagnie ne sont actuellement pas bonnes. 

 


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer
SOCIETE

 

Les évêques prônent la stabilité de la Famille

 

alt

Pour leur 40e assemblée plénière dont les travaux ont démarré mercredi au Centre Jean XXIII de Mvolyé à Yaoundé, les évêques du Cameroun ont choisi de plancher sur le thème : «La famille ». Notamment sur la famille dans le contexte camerounais, sur l’enseignement des évêques à ce sujet ou encore, sur la famille à la lumière de la parole de Dieu. En ouvrant ces assises en présence de Mgr Piero Pioppo, Nonce apostolique au Cameroun et en Guinée équatoriale, du Cardinal Christian Tumi, du ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Marie-Thérèse Abéna Ondoa, et bien d’autres personnalités, Mgr Samuel Kléda, évêque de Douala et président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (CENC), a indiqué qu’il ne s’agit pas durant leurs travaux, de débattre sur les concepts doctrinaux. Mais de voir comment annoncer de manière efficace l’évangile de la famille et déterminer les voies d’accompagnement de ces cellules, à l’heure où elles sont en proie à de nombreux bouleversements et menaces.

 


2%
98%
 
PDF Imprimer Envoyer

Les financements déjà disponibles auprès d’Ecobank permettront à cette entreprise d’acquérir 06 nouveaux avions, en plus des MA60, pour faire face à la concurrence

Quatre ans après la création de la Cameroon airlines Corporation (Camair-co), la compagnie aérienne nationale, ne se porte pas toujours bien. Le directeur géné- ral (DG), Jean Paul Nana Sandjo, l’a reconnu dans une interview accordée au quotidien national bililngue, Cameroon tribune. « Camair-Co n’est pas du tout en bonne santé. Il faut le reconnaître, et c’est la vérité. Les financements (30 milliards de FCFA) qui vont arriver nous permettront, dans la phase I de développement de l’entreprise, d’atteindre l’équilibre », a déclaré le DG. Malgré le fait que l’Autorité aéronautique place cette entreprise nationale au 3e rang des acteurs qui ont les mieux performé en 2014 dans le secteur aérien au Cameroun, l’ancien Maire de la Commune urbaine de Bazou, dans le département du Ndé, région de l’Ouest, réitère que les performances de la compagnie ne sont actuellement pas bonnes. « C’est normal. Les clients ne sont pas sûrs de faire le vol, parce qu’il suffit d’une panne, ou de tout autre incident pour que les vols s’annulent. Et du coup, ils hésitent à venir chez nous », reconnaît Jean Paul Nana Sandjo. L’objectif du patron de Camair-co aujourd'hui, est de faire sortir la compagnie aérienne nationale de la dépendance financière du ministère des Finances (Minfi). Car, les conditions dans lesquelles Camair-Co démarre ses activités en mars 2011 ont créé beaucoup de dettes. « Et aujourd’hui, nous sommes en redressement, parce que nous avons 30 milliards de dettes », martèle-t-il. Avec un tel fardeau, la compagnie aérienne nationale s’en sortira-t-elle face à la concurrence qui fait pourtant rage dans le transport aérien au Cameroun. L’actuel DG de Camair-Co semble plutôt rassurant, malgré les inquiétudes qui persistent. « Les mesures que nous sommes en train de prendre visent plutôt l’équilibre », explique-t-il. Et ceci, se fera, apprend-on, de manière progressive. Et pour ramener la confiance au sein de la clientèle, le DG de Camair-Co a sa petite idée, de ce qui doit être fait. « Nous allons passer sur le long courrier. Nous allons enlever tout ce qu’il y a comme sièges dans le Dja, pour réinstaller des fauteuils, sièges beaucoup plus modernes, avec vidéo. Cela va nous permettre d’être compétitifs sur cette ligne. Et puis, nous allons en même temps, avec le 2ème 767, ouvrir la ligne de Dubaï en y allant trois fois par semaine. Toute la flotte que nous avons, nous permettra de densifier le réseau existant, et d’ouvrir de nouvelles destinations, notamment Dakar et rouvrir Bangui et Malabo », souligne-t-il. Mais avec quels avions ? Le DG de Camair-Co renseigne qu’en plus deux MA60 rétrocédés récemment à la compagnie par le gouvernement, les financements déjà disponibles auprès d’Ecobank (30 milliards) permettront d’acquérir six avions, qui s’ajouteront aux deux MA60, d’ici juillet-août.

 

altJOSEPH ROLAND DJOTIÉ


96%
4%
 
PDF Imprimer Envoyer

Les financements déjà disponibles auprès d’Ecobank permettront à cette entreprise d’acquérir 06 nouveaux avions, en plus des MA60, pour faire face à la concurrence

Quatre ans après la création de la Cameroon airlines Corporation (Camair-co), la compagnie aérienne nationale, ne se porte pas toujours bien. Le directeur géné- ral (DG), Jean Paul Nana Sandjo, l’a reconnu dans une interview accordée au quotidien national bililngue, Cameroon tribune. « Camair-Co n’est pas du tout en bonne santé. Il faut le reconnaître, et c’est la vérité. Les financements (30 milliards de FCFA) qui vont arriver nous permettront, dans la phase I de développement de l’entreprise, d’atteindre l’équilibre », a déclaré le DG. Malgré le fait que l’Autorité aéronautique place cette entreprise nationale au 3e rang des acteurs qui ont les mieux performé en 2014 dans le secteur aérien au Cameroun, l’ancien Maire de la Commune urbaine de Bazou, dans le département du Ndé, région de l’Ouest, réitère que les performances de la compagnie ne sont actuellement pas bonnes. « C’est normal. Les clients ne sont pas sûrs de faire le vol, parce qu’il suffit d’une panne, ou de tout autre incident pour que les vols s’annulent. Et du coup, ils hésitent à venir chez nous », reconnaît Jean Paul Nana Sandjo. L’objectif du patron de Camair-co aujourd'hui, est de faire sortir la compagnie aérienne nationale de la dépendance financière du ministère des Finances (Minfi). Car, les conditions dans lesquelles Camair-Co démarre ses activités en mars 2011 ont créé beaucoup de dettes. « Et aujourd’hui, nous sommes en redressement, parce que nous avons 30 milliards de dettes », martèle-t-il. Avec un tel fardeau, la compagnie aérienne nationale s’en sortira-t-elle face à la concurrence qui fait pourtant rage dans le transport aérien au Cameroun. L’actuel DG de Camair-Co semble plutôt rassurant, malgré les inquiétudes qui persistent. « Les mesures que nous sommes en train de prendre visent plutôt l’équilibre », explique-t-il. Et ceci, se fera, apprend-on, de manière progressive. Et pour ramener la confiance au sein de la clientèle, le DG de Camair-Co a sa petite idée, de ce qui doit être fait. « Nous allons passer sur le long courrier. Nous allons enlever tout ce qu’il y a comme sièges dans le Dja, pour réinstaller des fauteuils, sièges beaucoup plus modernes, avec vidéo. Cela va nous permettre d’être compétitifs sur cette ligne. Et puis, nous allons en même temps, avec le 2ème 767, ouvrir la ligne de Dubaï en y allant trois fois par semaine. Toute la flotte que nous avons, nous permettra de densifier le réseau existant, et d’ouvrir de nouvelles destinations, notamment Dakar et rouvrir Bangui et Malabo », souligne-t-il. Mais avec quels avions ? Le DG de Camair-Co renseigne qu’en plus deux MA60 rétrocédés récemment à la compagnie par le gouvernement, les financements déjà disponibles auprès d’Ecobank (30 milliards) permettront d’acquérir six avions, qui s’ajouteront aux deux MA60, d’ici juillet-août.

 

altJOSEPH ROLAND DJOTIÉ


96%
4%
 
PDF Imprimer Envoyer
SOCIETE

 

Les évêques prônent la stabilité de la Famille

 

alt

Pour leur 40e assemblée plénière dont les travaux ont démarré mercredi au Centre Jean XXIII de Mvolyé à Yaoundé, les évêques du Cameroun ont choisi de plancher sur le thème : «La famille ». Notamment sur la famille dans le contexte camerounais, sur l’enseignement des évêques à ce sujet ou encore, sur la famille à la lumière de la parole de Dieu. En ouvrant ces assises en présence de Mgr Piero Pioppo, Nonce apostolique au Cameroun et en Guinée équatoriale, du Cardinal Christian Tumi, du ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Marie-Thérèse Abéna Ondoa, et bien d’autres personnalités, Mgr Samuel Kléda, évêque de Douala et président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (CENC), a indiqué qu’il ne s’agit pas durant leurs travaux, de débattre sur les concepts doctrinaux. Mais de voir comment annoncer de manière efficace l’évangile de la famille et déterminer les voies d’accompagnement de ces cellules, à l’heure où elles sont en proie à de nombreux bouleversements et menaces.

 


2%
98%
 
PDF Imprimer Envoyer
TRANSPORT

 

Les contrôles  des Badges de taxi attendus

alt

Les contrôles des badges de conducteur de taxi n’ont pas commencé à Douala. Le communiqué du ministre des Transports, Robert Nkili, publié en décembre 2014 à ce sujet, fixait la date du début des vérifications au 1er février 2015. La raison en est simple, selon le délégué régional des Transports pour le Littoral, Pamela Ayuketah : le dossier est encore sur les tables de travail des intervenants dans la décision (syndicats des transports, autorités). L’issue est tout de même imminente, assure-t-elle. Dans les milieux syndicaux, l’on remarque que peu de chauffeurs de taxi disposent de badge. « L’on ne compte pas plus de 300 badges établis dans toute la ville. 

 


2%
98%
 
PDF Imprimer Envoyer
OPERATIONS FINANCIERES

 

Opérations financières : La polémique enfle sur les nouveaux billets en circulation

alt

Les nouvelles coupures de 500, 1000, 2000 FCFA récemment mises en circulation par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) ont plutôt l’air des autocollants à l’état vieux. Le plastique recouvert sur la surface ne résiste pas au toucher, pourrait-on dire au regard de l’état de ces billets qui perdent presque la couche. Pourtant, dans un communiqué émis par la BEAC, les responsables de ladite institution avaient rassuré que « les nouveaux billets de 500, 1000, et 2000 FCFA ont bénéficié d’un traitement spécifique, de surface, visant à protéger ces billets contre toute forme de vieillissement précoce, et à permettre leur traitement mécanique par la suite », laissait entendre le communiqué. Dans la même veine, Paul Njock Njock, chef de service monétaire à la direction nationale de la BEAC, interviewé par le quotidien gouvernemental Cameroon tribune expliquait que de nouvelles coupures ont été mises en circulation pour expérimenter le traitement de surface spécifique.

 


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer
PROTECTION CIVILE

 

Sécurité incendie : Sommes-nous protégés ?

alt

Dans la même période à Yaoundé, des parents sortis déposer leurs enfants à l’école ont retrouvé leurs maison et biens en cendres, un matin. De source introduite, plus de 200 000 incendies nécessitent chaque année au Cameroun l’intervention des sapeurs-pompiers. Très peu sont déclarés auprès des compagnies d’assurance, les populations n’ayant pas encore adopté ce système de protection. Plus de 10 000 personnes en sont victimes, tandis qu’un millier décède. Deux survivants sur quatre souffrent de lésions pulmonaires importantes outre leurs brûlures. Selon les autorités sanitaires, l’incendie est la deuxième cause de mortalité accidentelle chez les enfants de moins de cinq ans.

 


98%
2%
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 10 sur 17