Imprimer
INTERVIEW

 

Franck Essi : « On doit améliorer les mécanismes d’emploi au Cameroun »

alt

Quelle lecture faites-vous des différents mécanismes mis sur pied au Cameroun pour développer l’emploi jeunes ?

Le marché de l’emploi au Cameroun a vu l’apparition de plusieurs structures qui jouent le rôle d’intermédiation entre les demandeurs et les pourvoyeurs d’emploi. On observe des structures publiques, telles que, le Fonds national de l’emploi, et des structures privées telles que, les différents cabinets ayant pignon sur rue. Les missions, les moyens et les modes d’intervention des structures publiques et des unités privées opérant dans ce secteur ne sont pas exactement les mêmes. Du côté public, l’ambition et les moyens d’accompagnement des chô- meurs se veulent plus importants et plus diversifiés. Il s’agit d’aider, sur plusieurs plans, les chercheurs d’emplois à parfaire leur formation, à trouver un emploi, ou à lancer une activité génératrice de revenus, susceptible d’assurer une certaine autonomisation sociale.

 

 


1%
99%